Zones Humides

Mieux connaître les zones humides de Gironde = mieux les protéger.

LES ACTUALITÉS DU PROJET

La dernière émission de la série "Entre et Eau" est consacrée au Forum des Marais Atlantiques.
Gilbert Miossec, qui en est le directeur, nous présente cette structure en détail. Elle a pour vocation principale de soutenir et de conseiller tous les porteurs de projet qui oeuvrent en direction de la protection des zones humides.

Cette toute dernière émission de la série "Entre Terre et Eau" vous est proposée à la diffusion le lundi 1er mai à 18h30 sur R.I.G. 90.7 FM!


Pour cette dernière émission sur le terrain, nous vous emmenons découvrir la Réserve Ornithologique du Teich!! 

Claude Feigné, animateur des programmes de gestion de la réserve, a répondu à nos questions.

L'occasion de tout savoir sur cet espace naturel de 120 hectares aménagé pour accueillir les oiseaux sauvages, et permettre leur observation au public. La réserve est située sur le bassin d'Arcachon, la plus grande lagune de France, qui se trouve sur la commune du Teich.

Pour garder la surprise de cet entretien très enrichissant, n'en disons pas trop, voilà quelques photos qui vous donneront sans doute envie d'écouter cette belle émission:

 

Diffusion le lundi 17 avril à 18h30 sur le 90.7 de la bande FM: R.I.G. bien-sûr!


Autre émission avec un élu, cette fois on se concentre sur la commune de Bassens.
Jean-Pierre Turon, Maire, nous parle de l'aménagement de sa commune située en zone humide en pleine agglomération bordelaise, sur un grand site portuaire!

Bassens s'étend sur une superficie de plus de 10 km2, c'est la Garonne qui délimite sa partie ouest.

La commune se trouve sur les unités paysagères de l'agglomération bordelaise qui s'étend sur vingt kilomètres d'est en ouest, et du bec d'Ambès, confluence de la Dordogne et de la Garonne. Elle est donc directement concernée par les problématiques relatives aux zonbes humides.

Bassens peut être également soumise aux crues de la Garonne, pour les zones situées près du fleuve : elle fait partie du SPPPI, le syndicat mixte pour la protection contre les inondations de la presqu'île d'Ambès.

  

Diffusion à 18h30 le lundi 03 avril sur R.I.G. 90.7 FM (rediffusion le lendemain mardi à 11h15 sur R.I.G.!)

 


Pour cette 21ème émission, nous avons décidé de donner la parole à un élu. Kevin Subrenat, maire de la commune d' Ambès, nous explique entre autres comment se vit au quotidien la proximité de ce village avec la Dordogne et la Garonne.

En effet, bordée par ces deux fleuves, Ambès se trouve sur la pointe de l’Entre-deux-Mers, au bout de laquelle les deux rivières forment l’estuaire de la Gironde. Sur son territoire à l’origine marécageux autrefois dominé par la viticulture sont maintenant établies des entreprises industrielles.

Si les travaux d’assèchement des terres humides de la région avaient été ordonnés par Louis XIV à la naissance de la localité, aujourd’hui l’heure est plutôt à l’harmonisation pour que tout le monde y trouve son compte, l’homme tout autant que la nature. Ce qui n’est pas forcément évident à accomplir au quotidien. C’est notamment ce que vous découvrirez durant cet émission, qui nous montre toute l’importance que peut avoir le mode de gestion d’une commune pour la préservation de l’environnement au milieu duquel elle vit.

 A suivre le lundi 20 mars à 18h30 sur R.I.G. (90.7 FM), rediffusion le lendemain mardi à 11h15.


L’agence de l’Eau Adour-Garonne, établissement public de l’État, a pour mission de lutter contre la pollution et de protéger l’eau et les milieux aquatiques. La préservation des zones humides fait partie de ses objectifs. Car le bassin Adour-Garonne abrite une grande diversité de zones humides et en Gironde la tâche est importante. C’est d’ailleurs entourée de partenaires locaux, qu’elle soutient activement, que l’Agence de l’Eau de notre territoire avance pas à pas dans cette mission de longue haleine.

Dans ce double volet de deux émissions Entre Terre et Eau, nous avons décidé de donner la parole à cet établissement et à deux de ses partenaires:

Le SIAEBVELG (Syndicat Intercommunal d’Aménagement des Eaux du Bassin Versant et Etangs du Littoral Girondin): c’est Charlotte Dubreuil, chargée de mission Zones Humides qui présentera les actions et objectifs de ce dispositif.

La Réserve Naturelle de l’Etang de Cousseau: c’est François Sargos, conservateur de cette réserve qui évoquera les actions de protection sur le terrain et la collaboration avec l’Agence de l’Eau Adour-Garonne.

Marie Claire Domont, adjointe de l’agence de l’Eau Adour-Garonne à Bordeaux, coordonnera leurs propos pour deux émissions à trois facettes où une fois de plus on en saura plus sur la nécessité et surtout les moyens mis en oeuvre pour protéger nos zones humides.

Pouvons-nous être optimistes? Quel avenir nous attend? Les actions entreprises par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne et ses partenaires sont-elles suffisantes pour ne pas voir disparaître de marais en étang ces richesses naturelles?

Autant de questions dont les réponses pourront être abordées dans les 19ème et 20èmes émission de notre série consacrée à la sensibilisation pour la préservation des zones humides.

Diffusions:

  • 1ère partie avec la 19ème émission lundi 20 février 2017 à 18h30 sur R.I.G., rediffusion le lendemain à 11h15!

  • 2ème partie avec la 20ème émission lundi 06 mars 2017 à 18h30 sur R.I.G., rediffusion le lendemain à 11h15!


  • Cette nouvelle émission traitera du label Parc naturel Régional et du réseau natura 2000.
  • Un parc naturel régional est un territoire rural où l’on vit, cultive, transforme, bâtit et développe des projets. Ce label est attribué aux territoires reconnus au niveau national pour leurs fortes valeurs patrimoniales et paysagères. Il reconnait la mise en œuvre d’un projet de développement durable construit par les acteurs locaux, la charte de PNR. Depuis 2009 le Médoc a franchi avec succès plusieurs étapes de la procédure de labélisation en parc naturel régional ce qui l’a amené en 2014 à débuter une étape cruciale: l’élaboration du projet de charte du Médoc constituant le projet de développement durable du territoire pour 12 ans. La construction du projet est en cours et nécessite plusieurs étapes de validation par le Ministère de l’Environnement.

  • L’Europe s’est dotée d’un outil de préservation de la biodiversité : le réseau Natura 2000. Depuis 2008, le Pays Médoc a été désigné comme la structure porteuse de la mise en place de ce réseau sur les marais de la rive gauche de l’estuaire. L’objectif est ambitieux puisqu’il vise à préserver et valoriser les richesses naturelles de ces espaces en maintenant les activités économiques, sociales et culturelles qui ont permis de les conserver jusqu’à aujourd’hui.

Pour en savoir plus sur ces sujets, nous vous proposons une émission en deux volets pour cette 18ème édition avec des intervenantes du Pays Médoc.

Notre première invitée est Clémence Ménégazzi, animatrice Natura 2000, puis vous entendrez Laëtitia MALOUBIER, chargée de mission « Parc Naturel Régional ».

C’est à suivre le lundi 06 février à 18h30 sur R.I.G., rediffusion le lendemain mardi à 11h15.

 


Chaque année, le 2 février, nous célébrons la Journée Mondiale des Zones Humides pour commémorer la signature de la Convention le 2 février 1971, dans la ville iranienne de Ramsar, au bord de la mer Caspienne. Cette convention sur les zones humides constitue l’un des premiers traités internationaux de protection de l’environnement. C’est également le seul traité sur l’environnement de portée mondiale qui soit consacré à un écosystème particulier.

Ainsi, chaque année depuis 1996, des organismes gouvernementaux, des organisations non gouvernementales et des groupes de citoyens à tous les niveaux de la société profitent de l’occasion pour lancer des actions de sensibilisation du public aux valeurs et aux avantages des zones humides en général. Ecoacteurs en Médoc coordonne depuis 2011 le programme de la Journée Mondiale des Zones Humides sur le territoire médocain avec un ensemble de partenaires locaux. ​ Le territoire du Médoc regorge de nombreux sites en zones humides.

C’est pourquoi chaque année, de plus en plus de structures se rassemblent pour proposer au public un large programme de sorties et d’animations gratuites étalées sur plusieurs jours. Le but de ces balades, conférences et expositions est de faire découvrir les zones humides et leurs fonctions et de sensibiliser le grand public à leur importance pour la préservation de la faune et de la flore qu’elles accueillent. Cet événement est également l’occasion de partir à la rencontre d’acteurs de terrain et d’usagers des marais. ​

On en parle dans cette nouvelle émission « Entre Terre et Eau » du lundi 23 janvier, avec Laure Hosteins, chargée de mission au sein de l’association « Ecoacteurs en Médoc ». Rediffusion le lendemain mardi à 11h15.


Pour cette nouvelle émission, « Entre Terre et Eau » vous invite à un voyage poétique au coeur des lagunes, marais, et autres zones humides qui ont donné naissance à des histoires, légendes et contes. La dimension mystique des marais a en effet encore une résonance de nos jours grâce aux conteurs qui s’en inspirent.

Emilie Combes est conteuse au sein de l’association girondine ADN (Association pour la découverte de la nature) et c’est elle qui, lors de cette émission, nous accompagnera dans cette mystérieuse quête de l’autre face des zones humides.

Une découverte inédite et originale à ne pas rater lundi 09 janvier à 18h30 sur R.I.G. 90.7 FM. Rediffusion le lendemain mardi à 11h15.


La concession de la Ligne à Grande Vitesse Sud Europe Atlantique entre Tours et Bordeaux (LGV SEA) a été confiée à LISEA depuis 2011 jusqu’en 2061.

Afin de préserver l’environnement, LISEA s’est engagé dans un important programme de compensation sur le territoire traversé par la LGV SEA. Issu de la législation en vigueur et élaboré avec les structures naturalistes concernées, ce programme fait l’objet d’un suivi sur le long terme.

En complément des engagements pris envers l’État, LISEA a donc pris l’initiative de créer deux fondations d’entreprise, dont la Fondation LISEA Biodiversité. Ces fondations vont au-delà du simple mécénat et accompagnent chaque année des projets, sur la période 2012-2017.

C’est dans ce cadre-là que cette série de 24 émissions  en direction de la sensibilisation pour la préservation des zones humides de Gironde est réalisée.

Dans cette émission du lundi 19 décembre 2016, on en saura donc plus sur la genèse de ce projet et la Fondation qui le soutient.

C’est Lise Dauchet, responsable de la Fondation Lisea Biodiversité qui nous présente cette structure, son fonctionnement, ses objectifs, et bien-sûr qui nous parle des projets élus qu’elle suit actuellement, dont celui de R.I.G.! Rediffusion le lendemain mardi 16 décembre à 11h15.


Autres habitants, permanents mais aussi souvent provisoires des zones humides: les oiseaux!

Cette émission leur sera consacrée et nous découvrirons en quoi les zones humides sont notamment importantes pour les oiseaux migrateurs qui font halte en Gironde et quel est également leur rôle à eux au sein de la biodiversité de ces milieux et habitats à protéger.

Un espèce retiendra plus particulièrement notre attention pour exemple concret: la bernache cravant, qui vient séjourner sur la lagune du Bassin d’Arcachon chaque hiver.

Photo ci-dessus à droite : Christian Aussaguel

Notre invité, Mathieu Sannier, chargé de mission « Valorisation de la biodiversité » à la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) Aquitaine, nous invitera à en savoir plus sur cette espèce et par ricochet sur la lagune du Bassin d’Arcachon qui est un lieu incontournable pour de nombreuses espèces migratoires.

 

Pourquoi? Eh bien pour le savoir, rendez-vous ce lundi 05 décembre à 18h30 sur le 90.7 de la bande FM! (rediffusion le lendemain mardi à 11h15)

.